Sélectionner une page
Tractage péage Tarbes - 17 mars 2018-3.jpg
Communiqué de presse d’Olivier MONTEIL Conseiller Régional d’Occitanie Délégué départemental du Front National des Hautes-Pyrénées L’abaissement de la limitation de vitesse sur route à 80 km/h, mesure gouvernementale qui n’a jamais prouvé son efficacité et qui n’a pas fait l’objet d’expérimentation crédible ni concluante, est un nouveau moyen de racket fiscal sur les automobilistes. En effet, si la volonté de limiter les accidents de la route était une vraie préoccupation du gouvernement, celui-ci s’attèlerait immédiatement à un grand plan de sécurisation de nos routes départementales. Mais cela rapporte sans doute moins que de traquer les automobilistes… Augmentation brutale des taxes sur les carburants, augmentation des tarifs d’autoroute, augmentation imposée du coût du contrôle technique, augmentation des PV de stationnement dans les grandes villes, prolifération des radars, abaissement de la limitation de vitesse sur route…trop, c’est trop ! Depuis plusieurs semaines, la fédération Front National des Hautes-Pyrénées a entamé la promotion d’une pétition du Front National contre la répression routière, par voie de tractage dans les boites aux lettres et sur les marchés. Il a également effectué une opération de sensibilisation directement auprès des automobilistes ce samedi 17 mars aux sorties de Tarbes, où il a rencontré un écho particulièrement positif de la part des automobilistes. La mobilisation pour la sécurisation de nos routes et pour l’arrêt de la répression des automobilistes a sonné !