Sélectionner une page

Communiqué de presse d’Olivier MONTEIL

Conseiller Régional d’Occitanie

Délégué départemental du Rassemblement National des Hautes-Pyrénées

Le 15 mars s’est achevée la grande « consultation citoyenne » lancée à la hâte par le gouvernement MACRON pour tenter d’enrayer la légitime révolte des Gilets jaunes.

Après trois mois de pure propagande macroniste, à grand renfort de shows télévisés du chef de l’Etat en bras de chemise auprès d’auditoires sélectionnés, force est de constater l’échec patent de ce fumeux « grand débat national ».

Avec à peine 334 000 propositions, issues pour la plupart de la plate-forme internet gouvernementale, ce triste bilan démontre le peu d’intérêt des Français pour cette grande mascarade, et notre département n’échappe pas à la règle.

Et 90% des citoyens tirés au sort pour en présenter les résultats lors de prochaines « conférences régionales » ont déjà décliné l’offre !

A contrario dans notre département, l’initiative du Gilet jaune Philippe ROUBY qui, en décembre dernier, avait proposé des cahiers de doléances aux maires et lancé une plate-forme numérique de « cahiers revendicatifs » ouverts aux Bigourdans, a connu un véritable succès avec plusieurs milliers de participations et plusieurs dizaines de milliers de connexions. En proportion, c’est bien mieux que le pseudo – « grand débat national »…

Suivi par un Comité de surveillance incluant tous les partis politiques bigourdans dont le RN, cette action exemplaire de démocratie participative a démontré l’aspiration des Français à une meilleure représentativité.

Sans surprise, les Bigourdans se sont prononcés pour un meilleur contrôle des élus (44%) et une refonte des institutions (40%) incluant le recours au référendum ou la proportionnelle, exprimant par ailleurs une véritable défiance envers l’Union européenne actuelle ou les médias.

Le Rassemblement National des Hautes-Pyrénées rappelle que le RN réclame depuis des décennies le Référendum d’Initiative Populaire et l’instauration de la proportionnelle aux élections, c’est-à-dire le retour à une véritable Démocratie dans notre pays.