Sélectionner une page

Communiqué de presse du RN 65

Par Olivier MONTEIL

Conseiller Régional d’Occitanie

Délégué départemental du Rassemblement National des Hautes-Pyrénées

Dans son édition du 27 mai 2019, le quotidien « La Dépêche du Midi » avait publié les résultats des élections européennes dans notre département, détaillés bureau par bureau pour les grandes villes. Pour Tarbes, les tableaux de résultats donnaient toutefois deux résultats surprenants : dans les bureaux de vote n°28 (Tarbes-1) et n°11 (Tarbes-3), la liste RN de Jordan BARDELLA était créditée de zéro voix, information reprise dans un article de la même publication sur la liste des communes où le RN était supposé n’avoir obtenu aucune voix.

Or, conformément aux observations des délégués du RN lors des dépouillements et après vérification des résultats envoyés en Préfecture, validés en commission de vérification des votes et définitivement enregistrés au Ministère de l’Intérieur, il s’avère que :

– sur le bureau de vote n°28 de Tarbes (le plus petit), le RN a obtenu 16 voix sur 82 suffrages exprimés (19,5%), à 1 voix de la liste REM en tête sur ce bureau.

– sur le bureau de vote n°11 de Tarbes, le RN a obtenu 131 voix sur 561 suffrages exprimés (23,35%), se plaçant très largement en tête sur ce bureau de vote.

En conséquence, la liste RN a obtenu 948 voix sur le canton de Tarbes-1  (et non 932), soit 24,34% (et non 23,93%), et 743 voix sur le canton de Tarbes 3 (et non 612), soit 19,04% (et non 15,68%).

Avec ses 922 voix du canton de Tarbes-2, la somme des suffrages obtenus par le RN sur Tarbes s’élève bien à 2 613 voix (chiffres du ministère de l’Intérieur), soir à peine à 124 voix de la liste REM arrivée en tête sur la ville.

L’erreur, que nous supposons involontaire, doit provenir de l’inversion des colonnes de résultats de la liste AVE (A voix égales) de madame TOMASINI qui n’a obtenu aucune voix sur Tarbes.

Par égard envers les électeurs, nous espérons que ces rectificatifs seront donc publiés.

On retiendra surtout que le RN sur Tarbes, à 2 613 voix et 21,5% des suffrages, progressant de 1,2% et près de 500 voix par rapport à 2014, est devenu la première force politique de la ville face à la coalition REM-MODEM-AGIR-MR.