Sélectionner une page

Communiqué de presse du RN 65

Vote des députés LREM pour le CETA : trahison de l’élevage français. Soutien aux Jeunes Agriculteurs !

Après le désastreux accord de libre-échange MERCOSUR signé entre l’UE et les Etats d’Amérique du Sud fin juin, qui va être catastrophique notamment pour nos filières bovines (quota de 100 000 tonnes importées) et de volaille (quota de 180 000 tonnes importées), voilà que les députés LREM ont voté le non moins désastreux traité de libre-échange CETA avec le Canada fin juillet.

Le CETA prévoit en effet de multiplier par 10 les quotas d’importation de viande bovine canadienne. Et nos labels AOP, garantie du savoir-faire du producteur et de la qualité de son terroir, pourront être très facilement être contournés car ils ne seront plus protégés juridiquement face à la concurrence canadienne. Le CETA permettra en outre l’entrée en Europe de produits alimentaires contenant des pesticides jusque-là interdits.

Pas moins de 50 000 emplois de la filière bovine française sont directement menacés par le CETA !

Il est déplorable, mais guère surprenant, de constater que le député LREM de notre département ait voté ce détestable traité, alors même que notre département est un territoire d’agriculture et d’élevage qui compte plus de 2000 exploitations d’élevage bovin.

Le Rassemblement National des Hautes-Pyrénées rappelle que les élus RN à l’assemblée ont tous voté contre le CETA. Il dénonce la trahison des élus LREM qui ont sciemment sacrifiés nos agriculteurs. Il soutient sans réserve la colère des agriculteurs des Hautes-Pyrénées et les actions pacifiques des Jeunes Agriculteurs du 65.

Le RN65 rappelle cependant que le Président des JA s’est fait élire député européen sur la liste LREM. Chacun connait pourtant la nocivité pour nos emplois du programme euro-mondialiste et anti-protectionniste de l’ultra-libéral Président MACRON et de son parti LREM, qu’ils ne font qu’appliquer.

Le RN 65 engage donc les Agriculteurs pyrénéens à réfléchir sur leurs choix politiques et à abandonner définitivement tout soutien aux LREM pour se tourner vers ceux qui les défendent, le Rassemblement National.

Olivier MONTEIL

Conseiller régional d’Occitanie

Délégué départemental du RN des Hautes-Pyrénées